Et si vos films étaient illisibles ?
Désolé de vous le rappeler, mais vos films ne datent pas d’hier… Et le temps challenge la pérennité de vos cassettes vidéo.
Que faire si :

  • vos films se lisent mal dans votre lecteur ?
  • la bande est froissée ou cassée ?
  • des tâches blanches sont apparues sur le film ?

De plus, même si la numérisation est la meilleure (et la seule) manière de protéger vos souvenirs à long terme, de nouveaux risques apparaissent. Une clef USB, c’est pratique mais en cas de perte, ou de bug, vous n’avez plus rien…

Je vous présente dans la 2ème partie de l’article les 6 nouveaux risques à connaître avec le numérique, ainsi que les 5 solutions faciles pour s’en protéger efficacement.

⚠️ Ces informations sont simples, capitales et encore trop peu connues pour la protection et la transmission de votre mémoire de famille

Au Sommaire

Les 3 problèmes récurrents avec les anciennes cassettes vidéo

Soyez rassuré, ces problèmes concernent une minorité de films parmi tout ceux que nous traitons. Mais gardez en tête que cela n’arrive pas qu’aux autres et que la meilleure action est de numériser ses cassettes au plus tôt.

La bande est froissée ou cassée

Cela peut faire peur, mais c’est le souci le moins grave. Les cassures et les froissures se réparent très bien et n’engendre qu’une perte de quelques secondes de film.
Néanmoins, si la bande semble collée après ouverture du boitier, cela peut être beaucoup plus sérieux. Une moisissure a pu s’incruster dans le film et coller la bande sur elle-même. Le résultat : le film cassera dès que vous lirez, même en réparant.
Dans ce cas de figure, c’est bien souvent irrécupérable… Le film a été traité trop tard.

Il y a des moisissures apparentes sur le film

Des traces blanches sont visibles sur la bande au travers du boitier. Dans le meilleur des cas (80% des cas), le film est récupéré normalement après nettoyage des bandes. Mais comme expliqué ci-dessus, certains types de moisissures rongent et collent les bandes entre elles.

  • Si le problème est récent, c’est récupérable.
  • Si de nombreuses années ont passé, le problème s’est aggravé jusqu’à rendre les réparations éventuellement impossibles.

Dans tous les cas, il faut tester. L’issue demeure au cas par cas après analyse du film et essai de réparation.
L’image est altérée tout au long de la lecture mais pas de problème visible sur la bande
Il y a de nombreuses causes possibles à ce problème, mais la première question à se poser :

  • Mon lecteur est-il en bon état ou les têtes de lecture sont-elles encrassées ?

Testez votre lecteur avec d’autres cassettes. Si le problème persiste avec d’autres films, ou si vous avez le son mais pas l’image, votre lecteur devra surement être révisé (par vous-même car plus de SAV sur ces équipements « obsolètes »).
Le problème vient vraiment de la cassette ? Alors il s’agit d’un défaut d’usure dû :

  • au temps qui passe (usure naturelle de la matière et perte de signal vidéo enregistré sur la bande)
  • aux conditions de conservation (lumière, humidité)
  • au niveau de gamme de la cassette
  • au nombre d’utilisations

Dans ce cas là, un nettoyage de la bande peut aider. Tester le film sur différents lecteurs amène aussi des résultats. Nous avons aussi nos « trucs maison » 😉. Là encore, il faut tester ; cela reste du cas par cas.
Avec notre transfert en qualité Prestige, nous passons le temps nécessaire et utilisons l’équipement adéquate pour récupérer le meilleur rendu possible. Dans le cas où le film demeure illisible, vous n’avez rien à régler.
Vous avez un souci qui n’est pas présenté dans l’article ? Contactez-nous.

Les 6 nouveaux risques avec vos films numérisés (et globalement toutes les données de votre ordinateur)

Le risque 0 n’existe dans aucun domaine de nos vies. Le bénéfice énorme de la numérisation de vos films, c’est la garantie que le film « ne vieillit plus » car il n’est plus stocké sur un support fragile qui s’abime avec le temps. Mais personne n’est à l’abri d’un bug, ou d’une mauvaise manip’.
Qui n’a jamais effacé un fichier par erreur ?
Dans cette seconde partie, nous survolons les nouveaux risques à garder en tête avec le numérique puis les solutions simples pour s’en prémunir.

1. Mon support de stockage (USB ou disque dur) et/ou mon ordi bug.

Vous avez surement déjà vécu l’une de ses expériences :

  • une clef USB remplie de données précieuses qui demande à être formaté (donc effacé) sans donner l’accès à son contenu
  • un disque dur qui crash (perte des données souvent à cause d’une panne mécanique)
  • un PC qui plante à cause d’un virus ou d’une panne

Si vos films sont stockés sur un support rencontrant l’un de ses problèmes, vous avez tous les risques de les perdre. Selon les cas, il peut être tenté une réparation du support ou une récupération de données. Mais ses procédés sont subtils et spécialisés ; mieux vaut les éviter avec les gestes simples présentés à la fin de l’article.

2. J’ai fait une fausse manip’ et je ne trouve plus mes films

Supprimer ses données par erreur ; c’est encore un grand classique. Dans le meilleur des cas, vous les retrouverez dans votre corbeille et n’aurez qu’à les récupérer.
Attention ! Ne cliquez pas sur le bouton « effacer définitivement » ; la nervosité fait faire des bêtises.
Pensez également à faire une recherche sur votre PC avec le nom de fichier de vos films.

3. Mon film ne s’ouvre plus et on me dit que le fichier est « corrompu »

Là c’est grave. Le fichier vidéo est « brisé » et la réparation est très pointue. Cela peut arriver lorsque votre copier/coller du film est interrompu en cours, via une coupure de courant par exemple.

4. J’ai perdu ma clef USB

Aussi simple que ça : une clef USB est un petit objet qu’on déplace souvent. C’est donc fragile et très facile à perdre ou à oublier.

5. Mes films en MP4 seront-ils lisibles sur un ordinateur en 2030 ?

Nous vous livrons vos films au format MP4 (codec H264 pour les puristes). C’est le format universel en 2020 et lisible facilement sur tous les appareils.
Que faire quand un autre format remplacera celui-ci ?
A l’inverse des cassettes vidéo ou des DVD, vous n’aurez pas besoin d’un lecteur. Vous disposerez encore d’appareils numériques pouvant lire vos fichiers numériques. Tant que nous serons sur les ordinateurs, ces fichiers d’aujourd’hui resteront lisibles dans le temps. Il sera surement nécessaire de les réencoder (les passer au format qui sera alors universel en 2030).
🔮On peut même imaginer qu’une technologie accessible nous permettra d’améliorer la qualité d’image au passage.

6. Dois-je craindre les tempêtes solaires ou les changements magnétiques terrestres ?

Cela parait fou mais notre étoile aura peut-être raison de votre mémoire familiale ! On se prépare actuellement à une énorme tempête solaire pour la décennie qui s’annonce (comme la fameuse de 1831 ayant perturbé les communications télégraphiques – voir sources en bas de l’article).
Les conséquences sur notre quotidien numérique et électronique ? Catastrophiques. Risque de pertes de données majeures à l’échelle mondiale. Aussi bien les institutions que les films du bain des enfants.
Comment se protéger d’un tel risque qui semble nous dépasser ? Solution étonnante à la fin de l’article !
Sources :
https://lejournal.cnrs.fr/articles/meteo-solaire-tempetes-et-black-out
https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/52889/reader/reader.html#!preferred/1/package/52889/pub/76936/page/4

Les 5 solutions simples pour protéger et transmettre votre mémoire familiale

Aurélien :
« Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article : Appliquez systématiquement et sans condition la solution n°1 dès que vous recevez les films que Studio Real a numérisé pour vous.
Chaque année, je retrouve d’anciens clients voulant numériser leurs cassettes une deuxième fois. La raison ? Ils n’avaient pas appliqué la solution n°1… »

C’est un conseil simple et essentiel. Ne comptez sur aucune clef USB ni disque dur externe même « haut de gamme ». Le seul moyen de garantir la pérennité des images à long terme en numérique est la multiplicité des copies existantes.

  • Faites une copie sur votre ordinateur
  • Faites-vous une copie USB de secours, stockée dans votre boîte à bijoux, à souvenirs ou votre coffre fort
  • Partagez au maximum les images avec vos proches, qu’ils puissent vous refaire une copie si besoin

Mais surtout, ne gardez jamais vos souvenirs en copie unique sur la clef USB que nous vous livrons. Même une clef de très bonne qualité craint les bugs, les fausses manip’, les chocs ou la perte.
Si cela vous arrivait, nous pourrons toujours vous refaire les transferts si vous avez conservé les cassettes originales après transfert. Mais pour éviter toute nouvelle dépense (et surtout une grosse sueur froide), respectez cette consigne de sécurité simple et salvatrice.
Enfin, gardez en tête que ce conseil s’applique globalement à toutes vos données numériques importantes : photos souvenirs, documents administratifs word, excel, etc.

Solution n°2 : Vérifiez la qualité de vos copies

Ce second réflexe simple peut également sauver votre vie numérique.
Quand vous copiez vos films, cela représente souvent un transfert de 10 à 120 Go selon la durée de film que vous nous avez confié. On peut considérer cela comme « une grosse copie » dont l’importance est capitale. Par conséquent, une fois la copie achevée, vérifiez que celle-ci a fonctionné correctement.

C’est rare, mais un bug peut toujours apparaître pendant la copie et corrompre les fichiers issus de la copie ; les rendant inutilisables. Assurez-vous que la copie s’est bien déroulé avec ces 3 gestes simples :

  • Ouvrez le support USB ou disque dur accueillant la copie
  • Faites « clic droit » sur le dossier contenant les films ou fichiers copiés
  • Un menu s’ouvre ; cliquez sur « propriétés »
  • Vérifiez que le poids du dossier correspond exactement à celui du dossier d’origine
  • Ouvrez le dossier copié, faites apparaître les fichiers en vignettes imagées et assurez-vous qu’une image issue du film apparait pour chaque fichier vidéo.

Pour un fichier corrompu, la vignette imagée n’apparaitra pas. Faites alors une nouvelle copie du fichier en question pour obtenir une bonne copie complète de votre dossier de film.

Encore une fois, ce principe s’applique pour toute votre vie numérique au quotidien.

Solution n°3 : Gardez une copie de vos films intacte (et faites vos retouches sur une copie!)

Ce principe vous protégera des fausses manip’.
Tout le monde fait des erreurs, et plus que jamais dans nos vies où notre attention est constamment sollicitée. Il est donc très simple de :

  • effacer un film par erreur (sans s’en apercevoir sur le coup et sans pouvoir annuler l’action)
  • ranger ses films dans un recoins de son disque dur et ne plus les retrouver
  • faire du montage vidéo ou des découpes de séquence en perdant (beaucoup) de qualité par mauvais paramétrage de l’encodage et ne plus retrouver vos fichiers originaux en pleine qualité

Cela arrive vraiment à tout le monde. Pour vous en protéger, conservez une copie intacte des films que nous vous livrons, sans retouche ni renommage. Par exemple sur une clef USB que vous ne toucherez qu’en cas de besoin et que vous stockerez avec vos affaires importantes.

Solution n°4 : Optez pour une copie en Cloud (avec un service qui garantit votre confidentialité)

Et si la maison prend feu, qu’adviendra-t-il de vos documents importants, films souvenirs et fichiers administratifs ?

Au-delà de ce cas extrême, il est extrêmement utile de pouvoir accéder à tout document hors de chez soi depuis son smartphone, sans emmener son ordinateur, et pouvoir facilement envoyer un de ces fichiers à tout contact.

C’est ce que les sauvegardes en Cloud vous permettent de faire. C’est une copie sur un disque dur en ligne (un serveur). Ce service se démocratise et s’avère très pratique, mais la question de la confidentialité est considérable. Vous n’aurez jamais la garantie morale qu’un pirate, une institution ou l’hébergeur du service lui-même se privera d’aller fouiller dans vos données (via un robot) pour en faire toute utilisation commerciale.

Pour vous prémunir de cet abus tout en profitant des précieux avantages du cloud, choisissez un service qui « crypte vos fichiers de bout-en-bout ». Cela garantie que vous êtes la seule personne ayant accès à votre contenu et pouvant en donner l’accès à quelqu’un d’autre. Même l’entreprise vous offrant le service ne pourra accéder à vos fichiers.

Pour bien comprendre : Facebook, c’est exactement le système inverse…
Chez Studio Real, nous utilisons et recommandons le service Mega que nous adorons car :

  • Il respecte les données de ses utilisateurs comme décrit plus haut
  • Il est simple à utiliser
  • Il est gratuit jusqu’à 50 Go et son tarif est très compétitif si vos besoins en espace de stockage en ligne augmente

Solution n°5 : ces prochaines années, copiez vos films numériques sur un support…physique

Retour au point de départ ou mauvaise blague ?

Une réalité demeure : si la possibilité d’une méga-tempête solaire se réalise dans les 10-20 ans à venir (comme ce fut le cas en 1831 tel que j’en parle plus haut), aucune des solutions présentées jusque là ne vous sauvera…

Le seul moyen connu à ce jour pour protéger vos données numériques à trèèès long terme et faire face aux cataclysmes climatiques est un support physique.

Ne comptez pas sur vos vieilles VHS ! La solution existante aujourd’hui est un disque stockant vos données numériques (comme une clef USB) mais dont la conception utilise la pierre et/ou le verre. Les durées théoriques portent la conservation à 1000 ans.

N’attendez pas l’an 3020 pour en parler ensemble. Studio Real étudie la faisabilité de distribuer ce service pour permettre aux familles et aux institutions la conservation et la transmission des souvenirs et informations importantes de notre époque pour les 100 à 1000 ans à venir.

Aurélien – photo témoignage
A la question « serons-nous encore là ? », je vous répondrai seulement que je prends personnellement au sérieux le risque de mega-tempête solaire. Le système qui permettra de protéger mes données importantes face à ce risque, et ceux du quotidien cités dans l’article, sera le même permettant à mes générations futures d’y accéder. Il y a donc un intérêt concret, et non une simple vision lointaine et abstraite.

[formulaire]
Soyez informé lorsque nous permettront l’accès à ce service de conservation protégée à très long terme et face aux risques climatiques
Votre mail :
==> tag « intérêt conservation très long terme »
Avez-vous déjà vécu l’une des situations décrites dans l’article ?
Avez-vous déjà bien protégé vos données ?
Connaissiez-vous ce risque de tempête solaire ?

Répondez en écrivant un commentaire ci-dessous, et pour que je vous réponde personnellement.

Ecrit par Aurélien Lévêque

Mon One Thing est « Profitons ensemble tant qu’on est ensemble »
Sauvez

D’autres articles

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This