fbpx

[Constellations Familiales] Comment soigner les blessures du passé ? Interview #1 avec Daniella Conti

Publié le Déc 17, 2021

l

Par Aurélien Lévêque

« Ce qui nous dérange, ce dont on voudrait se débarrasser est le fil conducteur vers notre plénitude

quand on suis l’amour qu’il montre. »

Daniella Conti

www.constellationsfamiliales.net/

Sommaire de la vidéo

  • 3:30 Les constellations familiales : c’est quoi et pourquoi faire ?
  • 5:60 La physique quantique : le cadre de référence et une nouvelle approche de la santé
  • 8:38 Déroulement d’une séance de constellations familiales
  • 11:40 Une voie pour cesser de « répéter du malheur »
  • 15:18 Libérer les émotions trans-générationnelles bloquées en nous
  • 18:21 Désactiver les conflits de génération
  • 20:46 Nous sommes responsables de notre bonheur
  • 23:10 Une clef pour gérer la colère et le ressentiment
  • 25:37 : Les constellations familiales en séance individuelle
  • 26:30 : Une philosophie de vie apaisant sa peur de l’avenir

 

Transcription de l’interview

Aurélien Lévêque : Bonjour, bienvenue dans la première interview que l’on enregistre depuis le Studio Real. Le but du Studio Real, c’est de rassembler votre famille pour l’éternité en commençant aujourd’hui et en travaillant avec le numérique. Nous, c’est ce que l’on fait du numérique et on travaille depuis 2015 dans ce cadre là et on décide d’aller à la rencontre de ceux qui résonnent avec la même mission : rassembler la famille pour l’éternité en posant les bases aujourd’hui.

J’ai souhaité mettre en avant nos clients qui font cela, soit par leur profession ou par leur activité ou encore leur propre histoire familiale. Tous les clients qui peuvent raisonner avec ceci, je leur propose une interview. La première à avoir répondu présente, c’est Daniella Conti. Cela fait trois ans que l’on a travaillé pour elle. C’était dans le cadre de numérisation de cassettes vidéo, des archives qu’elle possédait sur le thème des constellations familiales qui sont d’ailleurs un de ses sujets de prédilection. C’est pas le seul, mais c’est ce dont elle va nous parler aujourd’hui.

On va aborder les constellations familiales. Qu’est ce que c’est ? Daniella Conti nous dira si c’est vraiment ça mais moi, de mon approche un peu extérieure, les constellations familiales, beaucoup de personnes ont déjà entendu parler et beaucoup n’en ont jamais entendu parler. Pour ceux qui connaissent, c’est souvent flou ce qui se cache derrière cette notion de constellations familiales. On est là pour éclaircir cela et montrer vraiment en quoi ça peut aider dans bien des cas à rassembler, rapprocher dans le cadre de brisures familiales ou de gestion de conflits génération. Daniella va nous apporter les réponses à ces questions là. Bonjour Daniella Conti, enchanté de vous avoir. Assez touché et intimidé mais très content de vous avoir sur cette première interview. Comment allez vous ?

Daniella Conti: Ravie ! Ravie de transmettre!

AL: Super, je vais vous présenter en deux trois mots. « Constellations familiales », c’est comme ça que je vous ai connu. Vous me parliez en décrivant ceci que c’est un moyen de guérison véritable, que ça résonne avec l’idée que nous créons ce qui nous arrive et nous gérons les souffrances qui s’exprime à travers nous. Les souffrances des ancêtres qui résonnent encore en nous. On va en parler. Vous êtes aussi sur le sujet de l’intelligence de la maladie et vous avez publié un livre qui s’appelle « 3 clés pour une santé vraie » mais qui va bientôt s’appeler « 3 clés pour le nouveau monde ». Vous nous direz un peu ce qu’il est. Troisième chose, vous êtes aussi crudivore depuis plusieurs années. C’est pas du tout le sujet mais je mentionne le fait que ça existe ce « crudivorisme », quand même une voie d’autonomie de santé que j’ai aussi exploré et ça m’a beaucoup aidé. On ne va pas trop s’étaler sur ça mais je mettrais juste un lien vers une autre interview ou vous parlez plus de ça. Je sais que ça pourrait intéresser un certain nombre de personnes qui vont regarder cette interview. Voilà, c’était la petite parenthèse mais revenons aux constellations familiales. Ai-je bien décris les premières notions de constellations familiales Daniella Conti ?

DC : Oui, c’est vrai que pour beaucoup de gens, c’est pas clair ou confus ou vague. C’est quelque chose de magique ou de plus traditionnel et psychologique donc je veux bien, si vous me posez la question, dire mon point de vue sur ce que sont les constellations familiales. C’est depuis une vingtaine d’années que ça s’est développé en France et ça a eu un succès fou parce que ça fait du bien, c’est efficace par rapport aux thérapies traditionnelles. En France en réalité, plutôt jusqu’à 2006. Après ça c’est pas tellement développé. Bert Hellinger a traduit très peu de ces livres en français. Aujourd’hui si vous allez sur Amazon, quelques livres qui restent sont par exemple à 704 € parce que ces livres sont introuvables sur le web. Par contre il a créé une école en Italie et depuis 2006 je l’avais suivi aussi beaucoup en Italie. Ce qui me permet peut-être de me sentir quelqu’un qui a eu le privilège en France d’aller incarner vraiment à fond son message. C’est un travail qui a évolué avec le temps et qui est une vraie philosophie de la vie, une vraie compréhension.

Bert Hellinger a été prêtre pendant 40 années et il a été 16 ans auprès des zoulous en Afrique du Sud. C’est un peu auprès de ce peuple premier qu’il a perçu la réalité de ce que nous sommes, de façon différente par rapport à l’idéologie d’aujourd’hui. Celle-ci a des références plutôt newtonienne, avec toutes les conséquences qui vont avec. Ce qui a donné une médecine qui s’occupe du foie, du cœur, des oreilles, des yeux de façon morcelée. On a perdu dans notre culture occidentale la vision entière de qui nous sommes réellement. On a pour soutenir cette compréhension toutes les découvertes de la physique quantique. La physique quantique, qu’on a utilisé par rapport à la technologie (comme nos portables). Mais notre culture est un peu schizophrène. On dit: « voilà les découvertes de la physique quantique, ça marche dans le petit et l’infiniment petit » ; mais le reste n’a pas bougé. Ce que nous vivons aujourd’hui avec le cauchemar, soit disant d’un virus qui saute d’un individu à l’autre… c’est caricatural. C’est vraiment une vision archaïque qui est vraiment manipulatoire et utilisée, pas pour notre évolution.

Je résume encore brièvement : la physique quantique nous dit que nous sommes tous reliés. Que la matière, comme on l’imagine, elle n’existe pas. Que nous sommes à 99,9% du vide et que, en gros, nous sommes des ondes électromagnétiques. Nous sommes de la lumière.

AL: Des éléments qu’on sait depuis longtemps mais qui ont beaucoup de mal à se répandre encore dans les connaissances collectives.

DC: Comprendre cela explique de façon simple qu’à notre naissance, l’onde de vie qui nous est transmise par notre mère et notre père, n’est pas vierge. Nous avons les mémoires de tout ce qui est. En particulier de notre mère, notre père. Disons, du réseau familial dans lequel nous sommes venus nous inscrire sur terre. Donc ce n’est pas surprenant de comprendre que selon la famille à laquelle nous appartenons, on peut imaginer l’onde de la famille « Dupont » et l’onde différente de la famille « Durant ». Chaque histoire a sa trajectoire personnelle. C’est pour ça que les constellations est un travail en groupe. Plus il y a de monde et plus c’est génial. Les gens, au départ, croient qu’avec d’autres gens ils n’auront pas un espace personnel d’écoute et de compréhension. C’est vraiment dans cette dimension collective que l’on constate déjà quelque chose de magique. Par exemple, au milieu de plein de monde… je pense lors d’une fois au milieu de 80 personnes, une dame devait choisir le soldat russe qui avait violé sa mère (et qui était donc son père). Elle a choisi un monsieur que moi seul je connaissais. Je vais dire son nom, j’espère s’il écoute la vidéo qu’il ne sera pas gêné : c’était Nicolas Kolesnikov. La seule personne qui avait un nom russe et c’est toujours comme ça dans les constellations familiales.

Quand on travaille dans les groupes, on fait un cercle et on choisit (parmi les gens qui ne connaissent rien dans notre histoire) des représentants pour une mère, un père, des enfants, n’importe… On constate tout le temps que les gens disent : « C’est mon histoire! » ou « Je savais que j’allais être choisi… ». Des gens qui ne connaissent rationnellement rien de l’histoire de la personne qui travaille : simplement la présence, une présence inspirée (c’est à dire de la vraie présence en dehors de toute attente et intention), montre le fonctionnement et les blocages de l’inconscient familial. Cela montre la voie de sortie. Cela montre la solution. C’est un travail qui respecte beaucoup le pas que la personne doit faire. C’est à dire que l’on montre la solution mais chacun fait le pas qu’il est prêt à faire… Pour certains ça peut être un petit pas et pour d’autres bouleversant.

AL: Si on doit déjà résumer : les constellations familiales ça se place dans le cadre d’une approche holistique de santé. On fait le lien avec les différents corps et on rassemble le passé, le présent, le futur. Il y a cette dimension mystique dont on parle de plus en plus. Après ça se passe dans des groupes, ça peut même être apparemment des groupes très importants. Quel était le dernier point que vous aviez dit…? C’est ma première interview, je bug un peu… Oui ça y est! Ça permettait pour beaucoup de passer à l’action dans le cadre d’un projet, d’une vision de réparation dans la famille et individuelle.

DC:  Je vais être plus précise : ça montre à chacun la juste place où il peut être dans sa force plutôt qu’en étant au service d’un amour aveugle ou, comme le dit Hellinger, de répéter du malheur. Hellinger a compris que c’est toujours une dynamique d’amour. Simplement, quand on met de la conscience sur ce qui fait qu’on répète un amour impossible ou si on a eu, par exemple, des traumatismes au niveau du couple… ça va pas s’arranger. On aura beaucoup de mal à trouver un couple où on va s’épanouir.

On comprend les mécanismes et aussi pourquoi « on répète du malheur ». C’est aussi génial pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui socialement ou politiquement, en résonance avec les mêmes mécanismes. Le monde d’aujourd’hui est partagé entre vaccinés et non-vaccinés. C’est la même chose que, lorsque dans une famille un enfant qui arrive avec une mère dépressive parce que le père l’a quitté à la naissance, cet enfant aura beaucoup de mal à regarder du côté du père positivement. Il a été happé par la douleur de la mère et, tous, pour survivre et pour appartenir, on adhère dans les familles à « certains » contre « d’autres ». L’enfant d’une mère dépressive va être le petit mec de Maman. Il va la soutenir et être à son service, mais il aura beaucoup de mal à regarder du côté du père positivement. Le méchant qui habitait là et qui a fait souffrir la mère. Aujourd’hui avec ce qu’on vit socialement, on utilise les mêmes mécanismes pour nous mettre les uns contre les autres et empêcher cette évolution qui est vraiment possible aujourd’hui avec ses clefs magnifique comme les Constellations Familiales.

Aujourd’hui la sagesse est là à portée de tous. La vraie sagesse, c’est à dire de l’amour pour l’humanité tel qu’elle est et pour chacun tel qu’il est parce que chacun a fait ce qu’il a pu. Dites moi si je vais plus loin dans ce sens.

AL: On a vraiment beaucoup d’éléments ; je vais recadrer. Vous avez déjà bien posé en quoi les constellations résonnent avec la mission de Studio Real qui est de rassembler la famille pour l’éternité en commençant aujourd’hui. On se met dans une voie de réparation comme permettent de le faire les constellations familiales.

DC: Je t’interromps : c’est pas « rassembler la famille ». C’est « nous sommes cette famille » ! En tant qu’ondes électromagnétiques nous ne sommes pas des individus séparés des autres. La famille est complètement en nous. La tristesse de quelqu’un n’est pas sa tristesse. Elle peut être la tristesse d’une de ses grands-mères. Nous sommes cette famille, complètement. Vu comme ça, c’est beaucoup plus facile d’aller bien parce que c’est facile de lâcher des choses qui dérangent quand on voit que ce ne sont même pas des attitudes ou des défauts personnels. Ce sont des fidélités à d’autres de notre histoire qui attendent à travers nous cette libération.

AL: D’accord, est-ce que vous pouvez m’en dire plus sur la façon d’utiliser ces constellations familiales pour approfondir
« Comment dépasser les conflits de générations ? »

DC: Tous les conflits! De générations ou n’importe… tous les conflits, toutes les problématiques, même les maladies physiques, prennent du sens. On ne le voit plus comme une malchance ou une expiation. La bible avait repéré que des choses se transmettent. Il y a, je crois, dans Ezéchiel : « les parents ont mangé du raisin vert et les enfants en eu les dents agacées. » On voyait un peu les fidélités familiales comme des malédictions alors que la nouvelle culture, et
Hellinger a été vraiment un révolutionnaire pour les thérapies, c’est de voir que : « ce qui nous dérange, ce dont on voudrait se débarrasser est le fil conducteur vers notre plénitude quand on suis l’amour qu’il montre. » C’est difficile d’aller plus loin mais je crois que là,
je vous ai dit une chose importante. Dites moi si vous voulez que j’explique.

AL: Oui appuyions dessus parce que le deuxième point qui m’intéresse, après « dépasser les conflits de générations », c’est comment peut-on, dans le cadre de blessures familiales ou
de séparations familiales réparer cette séparation, ou alors accepter quand ce n’est pas possible ou que l’autre n’accepte pas que ça puisse être possible ?

DC: En réalité, je peux aller un peu plus loin par rapport au conflit de générations parce que la juste place pour tous nous est donnée par notre date de naissance. Par exemple dans les tragédies : toutes les tragédies commencent par une génération qui reprend à son compte les drames de la précédente. Hellinger dit : « quand on est au service de la génération d’avant, on loupe notre vie. » Donc conflits de générations, ça veut dire que : on prend auprès des anciens, ceux qui sont plus grands que nous et on les regarde avec la gratitude de ceux qui nous ont transmis. Mais on leur dit : vous êtes les grands, je suis le petit. Et la meilleure aide qu’un parent puisse faire un enfant c’est de dire : »Je ne m’inquiète pas pour toi. J’ai confiance dans ton destin. » Voilà comment là les générations sont libres.

AL: J’aime beaucoup ce message. J’essaie vraiment de travailler avec cette idée là avec mon fils. J’ai conscience que c’est ce qui me semble être le meilleur pour lui, pour le soutenir et le faire grandir. C’est vrai qu’au quotidien, c’est pas facile de cultiver ça mais ça se travaille.

DC: Quand on comprend ce qui apaise, et ce qui apaise c’est en étant à la juste place de savoir accueillir. Pas vouloir se débarrasser d’un problème. Avec la physique quantique, on sait que la pensée est créatrice et ce dont je veux me débarrasser, je le crée sans arrêt.
Plus je suis empoisonné par une mère toxique qui ne m’a pas aimé et plus je vais rencontrer des chefs de bureaux pire que ma mère.

Vraiment c’est entre nos mains d’avoir une vie heureuse quel que soit notre destin parce que, oui, il y a des destins plus durs que d’autres. Mais Hellinger dit : « c’est quand il y a un grand potentiel d’amour. » Chacun a le destin qu’il peut assumer et pour tous c’est l’ouverture à accueillir cette histoire. Quand on est conscient du fil conducteur qui fait que moi j’échoue dans ce que je vais faire ou alors je ne rencontre jamais la bonne personne… Quand je fais le lien entre ce qui empoisonne ma vie et ceux qui souffrent derrière moi : par exemple les grands-mères qui sont mortes en couches, ça, ça empoisonne toute la sexualité de la génération suivante parce que la sexualité peut tuer. Sans même avoir conscience, les gens vont rater leur vie de couple.

Quand on fait le lien entre ma façon d’avoir reproduit ce problème et la douleur, le traumatisme de toute une famille qui a un moment, par la mort d’une femme au moment de l’accouchement, on refait un lien de conscience. Yung disait « Tout ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin ». Donc moins nous regardons d’où nous venons et plus nous sommes coincés dans des destins dont on n’a même pas conscience et « on répète du malheur ».

AL: C’est intéressant parce que ça nous ramène à une notion de responsabilité. Tout de suite, en étant conscient de cette pratique, on a le pouvoir de changer des choses pour soi ou sa propre vie. Par extension l’impact dans le monde est là par votre entourage. C’est bien aussi de placer cette pratique dans ce cadre là, accessible à tous. Il suffit de la connaître déjà, de s’y intéresser et de passer à l’action.

DC: C’est vraiment une philosophie de la vie dont le monde a besoin aujourd’hui parce que dans tout ce que nous vivons, il n’y a pas non plus à alimenter la haine envers les politiciens corrompus qui obéissent à des ordres qui font que le monde d’aujourd’hui est en train d’aller vers la misère, le chaos, la peur. Quelque part aussi, le mal, les méchants sont au service de cette évolution. Les constellations familiales sont une philosophie qui nous sort de la dualité, des gentils et des méchants, de l’enfer et du paradis.

AL: C’est intéressant pour gérer sa colère justement.

DC: La colère elle est à accueillir. Si je la réprime avec la cocotte minute, ça va pas s’arranger. C’est accueillir ses émotions à la juste place avec l’ouverture envers ceux à qui elle nous ramène cette colère. Parfois c’est même pas la mienne. J’ai par exemple une histoire d’un monsieur dont la mère était une sainte femme, pieuse. Elle ne reprochait rien à son mari. Elle lui servait le petit déjeuner avec ses maîtresses au lit. Voyez, une sainte femme ; et le fils de ce couple a assassiné sa secrétaire. Là, la colère devient meurtrière. Si elle avait été vécue par la sainte femme au lieu de… C’est ça que Bert Hellinger met en valeur. Comment les moralistes, ceux qui se croient les meilleurs, ce sont eux qui obligent d’autres à devenir méchants et pervers. Ca renverse beaucoup de choses.

AL: Beaucoup d’éléments nous ont été transmis mais déjà, je crois que c’est très clair pour chacun ce qu’on a : Qu’est ce que c’est, qu’est ce qu’on peut en faire, en quoi ça peut m’aider individuellement, comment ça peut aider ma famille.

DC: Aussi, on peut faire une séance individuelle si on craint de se mêler aux grands groupes. Alors, on n’a pas l’interaction très efficace du groupe mais on peut regarder sa propre histoire avec ce fil conducteur des constellations familiales. Donc, il faut savoir, on peut commencer par là.

AL: Oui je comprends aussi que le fait de tout de suite rentrer dans le groupe sur les thématiques très personnelle, ça peut aussi être un frein important.

J’ai une dernière question pour vous Daniella Conti, qu’est-ce que vous avez envie de dire j’ai dû beaucoup mais qu’est ce que vous avez envie de dire à ceux qui souffrent d’angoisses par rapport à leur vision de l’avenir, qui ont peur de ce qui va arriver ?

DC: C’est vrai que l’humanité depuis peut-être des siècles, par essence et non que depuis le confinement, est confrontée à des pressions. On n’est pas aidé dans ce qui nous fait du bien. L’homéopathie on essaye de l’interdire, du moins on ne la rembourse plus. La phytothérapie qui était excellente, par exemple pourles animaux on ne peut plus l’utiliser… Toutes les bonnes choses qui aidait l’humanité ont été interdites.

AL: Et ce qui la rend autonome aussi. On supprime l’autonomie.

DC: C’est vrai qu’on arrive au paroxysme de cela. Ça veut dire que nous sommes vraiment à un moment extraordinaire et unique où tout va être démasqué. Tous les mensonges, toutes les pressions et c’est là où cette philosophie de compréhension nous accompagne magnifiquement dans cette époque. Parce que sans alimenter la haine et la peur, elle nous montre là où puiser notre vraie force. C’est en restant connecté aux dimensions plus grandes. J’utilise pas de mots religieux parce que ça a des connotations galvaudées mais l’homme est un créateur. Surtout lorsqu’il se connecte avec plus grand, et les constellations c’est cette ouverture. On est le cœur. On apprend à couler dans le mouvement de la vie. Même les pères incestueux ou les politiciens corrompus et paranoïaques qui nous gouvernent, ils ont leur rôle à jouer pour nous faire grandir.

AL: Comme une opportunité pour nous de regarder à l’intérieur quand on est enfermé chez soi.

DC: L’occasion dernière et magnifique de choisir deux grandir.

AL: Merci Daniella Conti.

DC: Merci beaucoup d’avoir eu cette curiosité et de transmettre aux jeunes générations.

AL: Là je transmets à plusieurs générations mais je pense que ça fait partie des pratiques qui sont en capacité de nous soutenir dans un contexte et un climat où c’est difficile de trouver du soutien. C’est pour ça que je tiens vraiment à rendre ça disponible. Je partage votre site www.constellationsfamiliales.net pour ceux qui veulent aller plus loin. Découvrir comment c’est possible de se lancer en groupe ou en séance individuelle, tout est possible. Je mentionne également un livre que vous avez écrit…

DC: Il est épuisé. Sur mon site italien, on peut le prendre gratuitement. C’est un éditeur belge qui ne l’a pas réédité, pour l’instant en tout cas.

AL: En tout cas, pour ceux qui veulent aller voir sur les constellations familiales ou le livre, dans le livre vous allez plus loin sur cette question d’évolution de monde. D’ailleurs, c’est « Trois clés pour le nouveau monde », c’est comme ça que vous l’avez « renommé ». Il s’appelait « Trois clés pour une santé vraie » : on parle de santé, on parle de cette vision de nouveau monde.

DC : C’est l’éditeur, qui est l’éditeur de Néo Santé, qui trouvait le titre plus adapté à cette diffusion à lui. Quand je l’ai écris en 2012, j’avais vraiment l’optique du nouveau monde. Qu’on allait devoir changer toute notre relation entre nous, au vivant, à la terre, à l’écologie et le monde en a besoin vraiment.

AL: C’est peut-être une bonne idée de le rééditer avec ce nouveau titre, là aujourd’hui. Ça me semble très approprié maintenant. Merci beaucoup Daniella Conti. J’avais aussi mentionné une interview que vous avez donné sur cette question de « l’alimentation crue ». Je partage juste en bas pour ceux qui peuvent être intéressés. C’était Aurélien de Studio Real, j’étais ravie d’avoir ce temps avec vous Daniella.

Ecrit par Aurélien Lévêque

Mon One Thing est « Profitons ensemble tant qu’on est ensemble »

Votre Premier Montage Vidéo

en toute simplicité

Sauvez

D’autres articles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This